L’histoire de la Stévia

Utilisée depuis des siècles

Les feuilles de la stévia, appelée « Ka’a hé’e » (herbe sucrée) par les Indiens Guarani du Paraguay et de certaines régions du Brésil, sont utilisées depuis plusieurs siècles en Amérique du Sud pour adoucir les plats ou les préparations médicinales ou pour sucrer le « Yerba Maté », une infusion traditionnelle.

Dévoilée au monde au 19e siècle

Ce n’est toutefois qu’à la fin du 19e siècle que le scientifique Moises Santiago Bertoni s’est lancé dans l’étude de la stévia, révélant ainsi au reste du monde les propriétés sucrantes acaloriques de cette plante dont l’appellation complète porte d’ailleurs son nom : La Stévia Rebaudiana Bertoni.

Au cours du siècle suivant, les composants de la stévia font l’objet d’analyses approfondies et la culture de la plante se répand en dehors de l’Amérique du Sud.

Un produit phare du 21e siècle

L'extrait de stévia est aujourd’hui reconnue comme une alternative acalorique et d'origine naturelle au sucre et s’inscrit dès lors parfaitement dans la philosophie contemporaine d’une alimentation équilibrée et soucieuse du bien-être de notre organisme. La Commission européenne a approuvé l’utilisation au niveau européen des extraits de stévia (steviol glycosides) en tant qu’édulcorant et additif alimentaire.

Découvrez ci-dessous toute l’histoire de la stévia en détail.

Facebook

Suivez Pure Via sur Facebook et vous serez toujours le premier à être informé de nos actualités, concours et autres ! 

Purevia sur Facebook